En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfortville Univesité Paris-Saclay

Biologie du Développement et Reproduction

Biologie du Développement & Reproduction

Embryon et pluripotence : épigénétique et environnement (EPEE)

Animation: Véronique Duranthon (veronique.duranthon@inra.fr)

L’équipe EPEE est composée de 20 personnes. Elle compte des personnels INRA du département « Physiologie Animale et Systèmes d’Elevage (PHASE) » de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort (ENVA), et de la société ALLICE, regroupant des compétences en: Biologie du Développement, Biologie Moléculaire et Cellulaire, Edition de Génome, Epigénétique, Imagerie, Morphocinétique, Micromanipulations, Microfluidique, Biotechnologies de l'embryon, Culture cellulaire, Transcriptomique et Métabolomique. Plusieurs membres de l'équipe sont rattachés par ailleurs à la plateforme d'imagerie MIMA2 (www6.jouy.inra.fr/mima2), ou à l'atelier de modification génomique de l'unité. Enfin l'atelier de production d'embryon de bovins de l'unité est rattaché à l'équipe EPEE.

Composition: Véronique Duranthon (DR2 HDR), Alice Jouneau (CR1 HDR), Amélie Bonnet Garnier (CR1), Sophie Calderari (CR2), Alline de Paula Reis (MC ENVA), Laurent Boulanger (IR1), Pierre Adenot (IR1), Bernadette Banrezes (IR2), Fabienne Nuttinck (IR ENVA), Brigitte Leguienne (IR ALLICE),  Nathalie Daniel (IE), Nathalie Peynot (AI) Catherine Archilla (AI), Thierry Sainte Beuve (AI), Martine Letheule (AI), Vincent Brochard (TR), Martine Chebrout (TR), Ludivine Laffont (TR), Sylvie Ruffini (TR), Linda Maulny (TR).

L'équipe étudie les toutes premières étapes du développement des embryons de Mammifères depuis la fécondation jusqu'à la mise en place des premiers lignages embryonnaires. Elle s'intéresse particulièrement aux déterminants précoces du phénotype de l'adulte que sont la reprogrammation du génome embryonnaire nouvellement constitué et  la mise en place des premiers feuillets embryonnaires. En particulier elle analyse comment ces déterminants sont perturbés par des modifications de l'environnement embryonnaire. A cette fin elle s'intéresse principalement aux embryons de trois espèces animales : le bovin, le lapin et la souris. Nos recherches ont des visées agronomiques et biomédicales.

Thématique globale

Avec la fécondation, les gamètes fortement différenciés forment un embryon totipotent. Les cellules embryonnaires totipotentes vont ensuite se redifférencier au cours du développement préimplantatoire pour donner les différents lignages cellulaires de l’embryon. Ceci suppose un "remodelage" architectural et une reprogrammation épigénétique du génome embryonnaire permettant la reprogrammation de l’expression génique et la mise en place au stade blastocyste des cellules pluripotentes de la masse cellulaire interne (ICM) et des premières cellules différenciées du trophectoderme. Au sein de cette masse cellulaire interne, se distinguent les précurseurs de l'épiblaste pluripotent et ceux de l'hypoblaste. La compréhension et le contrôle de ces premières étapes du développement embryonnaire sont déterminants pour l’efficacité reproductive des animaux. De plus, les conditions dans lesquelles se déroulent ces premières étapes affectent le phénotype des individus à naître. Les recherches menées dans l’équipe s’inscrivent donc dans la double perspective de comprendre et d’améliorer la fertilité des animaux, et de caractériser les déterminants précoces de l’élaboration du phénotype individuel.  

img_er1_01

Les travaux de notre équipe visent à comprendre les mécanismes impliqués dans la reprogrammation conduisant à la totipotence (Thème 1) puis dans la mise en place de la pluripotence (Thème 2) au cours du développement embryonnaire. Pour analyser ces évènements, nous nous intéressons aux cellules souches et  aux embryons de différentes espèces, issus de fécondation ou de clonage. Un autre volet de notre activité (Thème 3) concerne l’étude des altérations induites par l’environnement in vitro mais aussi in vivo (e.g. l’état nutritionnel de la mère) lors de la « reprogrammation » embryonnaire, et de la mise en place de la pluripotence et des premières différenciations, aussi bien en terme de modifications épigénétiques précoces que d’expression génique. Enfin, nous nous intéressons à l'impact des biotechnologies de l'embryon sur ces mécanismes et à l'amélioration des performances de ces biotechnologies (Thème 4).

Questions scientifiques

Principales thématiques

  • Reprogrammation: remodelage de la chromatine, expression des gènes et régulation épigénétique au cours du développement embryonnaire précoce

Responsable Amélie Bonnet-Garnier

amelie.bonnet-garnier@inra.fr

Tél : +33 (0)1 34 65 23 79

img_er1_02

Chez les mammifères, l’embryon se forme à partir des deux génomes parentaux issus de deux gamètes très différenciés. Après la fécondation, le remodelage des génomes parentaux conduit à la formation d’un embryon diploïde totipotent dont l’état transcriptionnel et épigénétique va se modifier au cours du développement embryonnaire précoce. Pour analyser ces phénomènes, nous nous focalisons principalement sur trois espèces : le lapin, le bovin et la souris et nous nous attachons à comparer ces espèces entre elles. Nous utilisons les outils d'imagerie et d'analyse d'images développés dans l'équipe pour étudier les modifications des marques épigénétiques et de l’organisation nucléaire. Nous complétons ces analyses par des approches de biologie moléculaire.

A

img_er1_03

B

img_er1_04

C

img_er1_05

A Distribution spatiale des gènes ribosomiques et des séquences péricentromériques au cours des deux premiers stades de développement  embryonnaire chez la souris visualisée par la technique de ADN FISH 3D

B et C : Distribution à différents stades du développement embryonnaire précoce chez la souris (1-cellules, 2-cellules et 4 cellules) de différentes marques épigénétiques répressives (H3K9me3; H3K27me3) ou permissive (H3K4me3 et H3K9Ac)

  • Etablissement de la pluripotence et contrôle épigénétique: analyses dans l'embryon et dérivation de cellules pluripotentes in vitro.

Responsable: Alice Jouneau
alice.jouneau@inra.fr

Tél : +33 (0)1 34 65 25 68

img_er1_02

Dans l’embryon, la pluripotence est un état transitoire qui se met en place dans les précurseurs de l’épiblaste au sein de l’ICM et prend fin avec la gastrulation. Des données convergentes obtenues d’abord  in vitro puis in vivo, indiquent que la pluripotence se manifeste sous deux états, naïf d’abord, caractéristique des cellules de l’ICM, puis amorcé, lors de la maturation de l’épiblaste.

Notre objectif est de comprendre comment les mécanismes épigénétique et les voies de signalisation coopèrent pour contrôler la transition entre les deux états de pluripotence. Nous utilisons comme modèle les cellules pluripotentes dérivées in vitro chez la souris, qui maintiennent ces deux états de pluripotence, naïf dans le cas des cellules ES, et amorcé dans le cas des EpiSCs.

Seules les cellules pluripotentes naïves dérivées in vitro permettent de former des chimères germinales par injection dans un embryon receveur. Ces cellules présentent donc un grand intérêt pour les biotechnologies de l'embryon, mais elles n'existent pas à l'heure actuelles chez les animaux domestiques. Chez le lapin et le bovin nous nous attachons à analyser comment les cellules pluripotentes se mettent en place dans l'embryon et nous caractérisons le transcriptome de cellules pluripotentes candidates dérivées in vitro avec le double objectif de comprendre comment la pluripotence est régulée dans les différentes espèces et d'obtenir des cellules pluripotentes naïves in vitro chez les Mammifères non rongeurs.

img_er1_01
img_er1_02

Recherche de marqueurs de pluripotence dans l'embryon de bovin (en haut) ou de lapin (en bas)

img_er1_03
img_er1_04

Analyse du devenir des cellules filles des deux premiers blastomères

  • Programmation périconceptionnelle et microenvironnement embryonnaire

Responsable : Véronique Duranthon

veronique.duranthon@inra.fr

Tél : +33 (0)1 34 65 25 92

img_er1_05

Il est maintenant clairement démontré que l’environnement dans lequel se déroulent l'ovogénèse et les toutes premières étapes du développement embryonnaire influence le phénotype de l’individu à naître, avec des manifestations détectables dès la naissance mais qui peuvent aussi ne se révéler qu’à l’âge adulte (concept de programmation périconceptionnelle). Nos travaux visent à caractériser les altérations métaboliques, moléculaires précoces et épigénétiques induites par les modifications de l’environnement ovocytaire et embryonnaire, susceptibles d’affecter le phénotype (et la santé) de l’individu. Nous nous intéressons à différents types de modifications de l'environnement in vitro et à différentes périodes sensibles à ces modifications : maturation ovocytaire (composition du milieu de maturation), fécondation (signaux calciques, potentiel redox et composition en métabolites du milieu de fécondation), et premières étapes de développement (composition du milieu de culture).  Mais nous étudions aussi des perturbations de l'environnement embryonnaire in vivo. En effet l'application des biotechnologies de l'embryon, tant en agronomie qu'en médecine humaine, implique des modifications de l'environnement embryonnaire puisque l'embryon est manipulé in vitro. Mais, les altérations de l'environnement ovocytaire et embryonnaire peuvent également se produire in vivo par altération du régime nutritionnel ou de l'état physiopathologique de la mère.

img_er1_06

Accumulation de gouttelettes lipidiques dans le trophoblaste d'embryons de lapins issus de mères sous régime hyperlipidique

img_er1_07
  • Amélioration des biotechnologies de l'embryon

Responsable : Véronique Duranthon

veronique.duranthon@inra.fr

Tél : +33 (0)1 34 65 25 92

img_er1_05

Bien que couramment utilisées en élevage comme en médecine humaine de l'infertilité, les biotechnologies de l'embryon : maturation , fécondation et culture in vitro de l'embryon,  restent peu efficaces; en particulier chez le bovin, les embryons produits in vitro donnent après transfert dans des receveuses des taux de développement à terme plus faibles que ceux obtenus avec des embryons produits in vivo. Ceci peut s'expliquer par la sensibilité de l'embryon aux modifications de son environnement et donc rejoindre les préoccupations du thème 3. Cependant, les possibilités d'améliorer les rendements de ces biotechnologies ou de prédire le potentiel de développement ultérieur des embryons ainsi produits sont étudiées dans le cadre de ce thème.

Modèles animaux utilisés:

Selon la question scientifique posée, l'équipe travaille sur des embryons de lapin, bovin ou souris.

Approches Méthodologiques:

Production et micromanipulations d'embryons de mammifères:

  • Production d'embryons bovins in vitro par maturation, fécondation, développement in vitro. (possibilité de transfert sur des receveuses).
  • Transfert de noyaux somatiques à but expérimental (souris, lapin, bovin, ovin, caprin).
  • Microinjections nucléaires et cytoplasmiques , ICSI.
  • Biopsies, microdissections, production de chimères.
  • Culture microfluidique robotisée.

Imagerie de l'embryon:

  • Imagerie 3D : FISH 3D appliquée à l'embryon, immunofluorescence appliquée à l'embryon
  • Imagerie ex-vivo
  • Morphocinétique

Biologie Cellulaire:

  • Dérivation et culture de cellules embryonnaires pluripotentes de souris (ES et EpiSC).

Biologie Moléculaire :

  • Edition de génome
  • Mise au point de méthodes et d'outils d'analyses de l'expression des gènes adaptés à l'embryon des espèces étudiées : Transcriptomique de l'embryon:  mise au point de microarrays pour espèces domestiques (lapin, bovin) et RT-qPCR sur matériel rare.

Collaborations partenariat réseaux:

  • LABEX « REVIVE » centré sur les cellules souches et la médecine régénérative (porteur : Institut Pasteur, V. Duranthon membre du comité de direction)
  • Projet « Infrastructures » CRB Anim centré sur les ressources biologiques pour les animaux domestiques (porteur : M. Tixier-Boichard, INRA)
  • EQUIPEX centré sur l’imagerie et la reconstruction multi-échelles de la morphogenèse « MORPHOSCOPE » (porteur : E. Beaurepaire, Ecole Polytechnique)
  • Groupes de travail : GDR « ADN: Architecture du Noyau » et GDR de microscopie fonctionnelle du vivant, GDR Repro.
  • SFEF (Société Française pour l'Etude de la Fertilité),
  • SF DoHad, Société francophone pour la recherche et l'éducation sur les Origines Développementales Environnementales et Epigénétiques de la Santé et des Maladies
  • FSSCR (Société Française de Recherche sur les Cellules Souches)
  • Contrat de recherche européen EU FP7 KBBE FECUND , et  réseaux européens NoE (EpigeneSys),  et COST ( Epiconcept, RGB-Net)

              

logo_revive
logo_crbanim
logo_morphoscope
logo_gdr
logo_epiconcept
logo_epigenesys
logo_gb-net
  • Partenariat  avec ALLICE : équipe d'accueil de personnel ALLICE : www.allice.fr

Collaborations INRA :

  • Autres Equipes de BDR
  • UCEA
  • IERP
  • PRC Nouzilly (Pascal Mermillod, Svetlana Uzbekova)
  • GABI Jouy (Denis Laloë, Didier Boichard)
  • Plateforme @bridge (GABI Jouy)

Collaborations Nationales:

  • Edith Heard Institut Curie Paris UMR 3215 Génétique Biologie du Développement
  • Pierre Savatier INSERM U 846Lyon Stem Cell and Brain Research
  • Claire Francastel , Université Paris 7 Diderot UMR7216 - Epigénétique et Destin Cellulaire

Collaborations Internationales:

  • Enrique GomezCentro de Biotecnología Animal-SERIDA Gijon, Espagne
  • Anne Navarette SantosUniv. Halle, Allemagne
  • Iku Okamoto Kyoto University, Graduate school of Medicine, Japon
  • Veronique Azuara, Imperial College of London, Institute of Reproductive and Developmental Biology (IRDB), Royaume-Uni
  • Hendrik Marks, RIMLS, Radboud University, Nijmegen, Hollande

Publications récentes significatives (2014-2019)

Thème1:

2018

Antibody-based detection of global nuclear DNA methylation in cells, tissue sections, and mammalian embryos. Beaujean N, Salvaing J, Hadi NA, Pennings S. In DNA Methylation Protocols, Eds Springer Protocols, 2018, 1708: 59-80

Three dimensional analysis of heterochromatin nuclear distribution during rabbit early development. Bonnet-Garnier A, Kiêu K, Aguirre-Lavin T, Tar K, Flores P, Liu Z, Yang CX, Peynot N, Chebrout M, Zhou Q, Dinnyes A, Duranthon V,  Beaujean N. Chromosoma, 2018, 127 (3): 387-403

2017

Gene resistance to transcriptional reprogramming following nuclear transfer is directly mediated by multiple chromatin-repressive pathways. Jullien J, Vodnala M, Pasque V, Oikawa M, Miyamoto K, Allen G, David S. A, Brochard V, Wang S, Bradshaw C, Koseki H, Sartorelli V, Beaujean N, Gurdon J. Mol Cell, 2017, 65 (5): 873-884.e8

Three-dimensional immunofluorescence in situ hybridization in preimplantation mouse embryos. Aguirre-Lavin T, Beaujean N. In Fluorescence In Situ Hybridization (FISH), 2017, eds Springer Protocols Handbooks, 417-427

Regulation of heat-inducible HSPA1A gene expression during maternal-to-embryo transition and response to heat in in vitro-produced bovine embryos. Lelievre JM, Peynot N, Ruffini S, Laffont L, Le Bourhis D, Girard PM, Duranthon V. Reprod Fertil Dev, 2017, 29 (9): 1868-1881

2016

Three-dimensional distribution of UBF and Nopp140 in relationship to ribosomal DNA trancription during mouse preimplantation development. Koné M, Fleurot R, Chebrout M, Debey P, Beaujean N, Bonnet-Garnier, A. Biol Reprod, 2016, 94 (4): 95, 26 pages

Dynamic pattern of H0XB9 protein localization during occyte maturation and early embryonic development in mammals. Sauvegarde C, Paul D, Bridoux L, Jouneau A, Degrelle S, Hue I, Rezsohazy R, Donnay I. Plos One, 2016, 11 (10): e0165898

Early epigenetic reprogramming in fertilized, cloned, and parthenogenetic embryos. Sepulveda-Rincon LP, Solanas Edel L, Serrano-Revuelta E, Ruddick L, Maalouf WE, Beaujean N. Theriogenology, 2016, 86 (1): 91-98

2015

Epigenetics embryo quality and developmental potential. Beaujean N. Reprod Fertil Dev, 2015, 27 (1): 53-62

Determinants of valid measurements of global changes in 5’-methylcytosine and 5’hydroxymethylcystosine by immunolocalisation in the early embryo. Salvaing J, Li Y, Beaujean N, O’Neill C. Reprod Fertil Dev, 2015, 27 (5): 755-764 - Review

Antagonist Xist and Tsix co-transcription during mouse oogenesis and maternal Xist expression during pre-implantation development calls into question the nature of the maternal imprint on the X chromosome. Deuve JL, Bonnet-Garnier A, Beaujean N, Avner P, Morey C. Epigenetics, 2015, 3 (10): 931-942

Assessing the quality of donor cells: karyotyping methods. Bonnet-Garnier A, Veillard AC, Bed’Hom B, Hayes H, Britton-Davidian J. Nuclear Reprogramming Methods and Protocols, Second Edition, Methods Mol Biol, 2015, Vol1222, chapter 7, pp83-99

Fluorescent immunodetection of epigenetic modifications on pre-implantation mouse embryos. Boulesteix C, Beaujean N. In Nuclear Reprogramming Methods and Protocols, Second Edition, Methods Mol Biol, 2015, Vol1222, chapter 9, pp113-126

Nuclear transfer in the mouse. Brochard V,Liu Z. In Nuclear Reprogramming Methods and Protocols, Second Edition, Methods Mol Biol, 2015 Vol1222, chapter1, pp1-14

Nuclear transfer in the rabbit. Daniel N, Chesné P. In Nuclear Reprogramming Methods and Protocols, Second Edition, Methods Mol Biol, 2015, Vol1222, chapter 2, pp15-23

Nuclear Reprogramming Methods and Protocols. Beaujean N, Jammes H, Jouneau A. Second Edition, Methods Mol Biol, 2015, Vol1222, 310 pages

Gene expression analysis in early embryos through reverse transcription quantitative PCR (RT-qPCR). Peynot N Duranthon V, Khan DR.  In Nuclear Reprogramming Methods and Protocols, Second Edition, Methods Mol Biol, 2015, Vol1222, chapter 14, pp181-196

2014

FOXL2 is a female sex–determining gene in the goat. Boulanger L, Pannetier M, Gall L, Allais-Bonnet A, Elzaiat M, Le Bourhis D, Daniel N, Richard C, Cotinot C, Ghyselinck NB, Pailhoux E. Curr Biol, 2014, 24 (4): 404-408

Histone post-translational modifications in preimplantation mouse embryos and their role in nuclear architecture. Beaujean N. Mol Reprod Dev, 2014, 81 (2): 100-112 - Review

Thème2:

2019

Allele-specific RNA-seq expression profiling of imprinted genes in mouse isogenic pluripotent states. Dirks RAM, Mierlo GV, Kerstens HD, Bernado AS, Kobolak J, Bock I, Maruotti J, Pedersen RA, Dinnyes A, Huynen MA, Jouneau A, Marks, H. Epigenet Chromatin, 2019, 12: 14, 1-21

2018

Mammalian embryo comparison identifies novel pluripotency genes associated with the naïve or primed state. Bernado AS, Jouneau A, Marks H, Kensche P, Kobolak J, Freude K, Hall V, Feher A, Polgar Z, Sartori C, Bock I, Louet C, Faial T, Kerstens HHD, Bouissou C, Parsonage G, Mashayekhi K, Smith JC, Lazzari G, Hyttel P, Stunnenberg HG, Huynen M, Pedersen RA, Dinnyes A. Biol Open, 2018, 7 (8): pii: bio033282

Progressive methylation of POU5F1 regulatory regions during blastocyst development. Canon E, Jouneau L, Blachère T, Peynot N, Daniel N, Boulanger L, Maulny L, Archilla C, Voisin S, Jouneau A, Godet M, Duranthon V. Reproduction, 2018, 156 (2): 145-161

Control of inner cells' proportion by asymmetric divisions and ensuing resilience of cloned rabbit. Fabrèges D, Daniel N, Duranthon V, Peyrieras N. Development, 2018, 145 (8):7  

Contrasted regulation of pericentromeric heterochromatin in mouse ground naive and primed pluripotent stem cells. Tosolini M, Brochard V, Adenot P, Chebrout M, Grillo G, Navia V, Beaujean N, Francastel C, Bonnet-Garnier A, Jouneau A. Sci Rep, 2018, 8: 5776

2017

Reprogramming of rabbit induced pluripotent stem cells toward epiblast and chimeric competency using Krüppel-like factors. Tapponnier Y, Afanssieff M, Aksoy I, Aubry M, Moulin A, Medjani L, Bouchereau W, Mayère C, Osteil P, Nurse-Francis J, Oikonomakos I, Joly T, Jouneau L, Archilla C, Schmaltz-Panneau B, Peynot N, Barasc H, Pinton A, Lecardonnel J, Gocza E, Beaujean N, Duranthon V, Savatier P. Stem Cell Res, 2017, 24: 106-117

2016

Random allocation of blastomere descendants to the trophectoderm and ICM of the bovine blastocyst. Sepulveda-Rincon LP, Dube D, Adenot P, Laffont L, Ruffini S, Gall  L, Campbell BK, Duranthon V, Beaujean N, Maalouf WE. Biol Reprod, 2016, 95 (6), 123, 1-10

A panel of embryonic stem cell lines reveals the variety and dynamic of pluripotent states in rabbits. Osteil P, Moulin A, Santamaria C, Joly T, Jouneau L, Aubry M, Tapponnier Y, Archilla C, Schmaltz-Panneau B, Lecardonnel J, Barasc H, Mouney-Bonnet N, Genthon C, Roulet A, Donnadieu C, Acloque H, Gocza E, Duranthon V, Afanassieff M, Savatier P. Stem Cell Rep, 2016, 7: 383-398

Acquiring ground state pluripotency: switching mouse embryonic stem cells from serum/LIF medium to 2i/LIF medium. Tosolini M, Jouneau A. Methods Mol Biol, in “Embryonic Stem Cell Protocols”, 2016, vol1341: 41-48

From naïve to primed pluripotency: in vitro conversion of mouse embryonic stem cells in epiblast stem cells. Tosolini M, Jouneau A. Methods Mol Biol, in “Embryonic Stem Cell Protocols”, 2016 vol1341: 209-216

Dynamics of gene silencing during X inactivation using allele-specific RNA-seq. Marks, H, Kerstens HHD Barakat TS, Splinter E,  Dirks, RA M,  Van Mierlo G, Joshi O,  Wang SY, Babak, T,  Albers C A,  Kalkan T,  Smith A, Jouneau A, De Laat W, Gribnau J, Stunnenberg HG. Genome Biol, 2015, 16: 149 20 pages. Genome Biol, 2016, 17: 22, 2 pages

2015

Whole-mount in situ hybridization to assess advancement of development and embryo morphology.  Püschel B, Jouneau A. In Nuclear Reprogramming Methods and Protocols, Second Edition, Methods Mol Biol, 2015, vol1222, chapter 19, pp255-265

2014

A Novel nodal Enjancer dependent on pluripotency factors and smad2/3 signaling conditions a regulatory switch during epiblast maturation. Papanayotou C, Benhaddou A, Camus A, Perea-Gomez A, Jouneau A, Mezger V, Langa F, Ott S, Sabéran-Djoneidi D, Collignon J. Plos Biol, 2014, 12 (6): e1001890

Contrasting transcriptome landscapes of rabbit pluripotent stem cells in vitro and in vivo. Schmaltz-Panneau B, Jouneau L, Osteil P, Tapponnier Y, Afanassieff M, Moroldo M, Jouneau A, Daniel N, Archilla C, Savatier P, Duranthon V. Anim Reprod Sci, 2014, 149 (1-2): 67-69

Stable methylation at promoters distinguishes epiblast stem cells from embryonic stem cells and the vivo epiblasts. Veillard AC, Marks H, Bernado AS, Jouneau L, Laloe D, Boulanger L, Kaan A, Brochard V, Tosolini M, Pedersen R, Stunnenberg H, Jouneau A. Stem Cells Dev, 2014, 23 (17): 2014-2029

Thème 3:

2019

Mono (2-ethylhexy) phthalate (MEHP) induces transcriptomic alterations in oocytes and their derived blastocysts. Kalo D, Vitorino Carvalho A, Archilla C, Duranthon V, Moroldo M, Levin Y, Kupervaser M, Smith, Y, Roth, Z. Toxicology, 2019, 21: 59-73

A short periconceptional exposure to maternal type-1 diabetes is sufficient to disrupt the feto-placental phenotype in a rabbit model. Rousseau-Ralliard D, Couturier-Tarrade A, Thieme R, Brat R, Rolland A, Boileau P, Aubrière MC, Daniel N, Dahirel M, Derisoud E, Fournier N, Schindler M, Duranthon V, Fischer B, Navarrete-Santos A, Chavatte-Palmer P. Mol Cell Endocrinol, 2019, 480: 42-53 

2018

Epigenetics, developmental programming and nutrition in herbivores. Chavatte-Palmer P, Velasquez MA, Jammes H, Duranthon V. Animal, 2018, 12 (S2): s363-s371 - Review

Long term effects of ART: what do animals tell us?  Duranthon V, Chavatte-Palmer P. Mol Reprod Dev, 2018, 85 (4): 348-368 - Review

Oral propylene glycol modifies follicular fluid and gene expression profiles in cumulus oocyte complexes and embryos in feed restricted heifers. Gamarra G, Ponsart C, Lacaze S, Nuttinck F, Cordovia A, Mermillod P, Marquant-Le Guienne B, Monniaux D, Humblot P, Ponter AA. Reprod Fertil Dev, 2018, 30 (3): 417-429

2017

Different co-culture systems have the same impact on bovine embryo transcriptome. Vitorino Carvalho A, Canon E, Jouneau L, Archilla C, Laffont L, Moroldo M, Ruffini S, Corbin E, Mermillod P, Duranthon V. Reproduction, 2017, 154 (5): 695-710

Expression and localization of artemin in the bovine uterus and embryos. Gomez E, Martin D, Carrocera S, Sanchez-Calabuig MJ, Gutierrez-Adan A, Alonso-Guervos M, Peynot N, Giraud-Delville C, Sandra O, Duranthon V, Munoz M. Theriogenology, 2017, 90: 153-162

Localisation of stem cell factor, stanniocalcin-1, connective tissue growth factor and heparin-binding epidermal growth factor in the bovine uterus at the time of blastocyst formation. Munoz M, Martin D, Carrocera S, Alonso-Guervos M, Mora MI, Corrales FJ, Peynot N, Giraud-Delville C, Duranthon V, Sandra O, Gomez E. Reprod Fertil Dev, 2017, 29 (11): 2127-2139

Prosurvival effect of cumulus prostaglandin G/H synthase 2/prostaglandin 2 signaling on biovine blastocyst: impact on in vivo posthatching development. Nuttinck F, Jouneau A, Charpigny G, Hue I, Richard C, Adenot P, Ruffini S, Laffont L, Chebrout M, Duranthon V, Marquant-Le Guienne B. Biol Reprod, 2017, 96 (3): 531-541

[Mg(2+)]o/[Ca(2+)]o determines Ca(2+) response at fertilization: tuning of adult phenotype?Ozil JP, Sainte-Beuve T, Banrezes B. Reproduction, 2017, 154 (5): 675-693

2016

Assessment of ‘one-step’ versus ‘sequential embryo culture conditions through embryonic genome methylation and hydroxymethylation changes. Salvaing J, Peynot N, Bedhane MN, Veniel S, Pellier E, Boulesteix C, Beaujean N, Daniel N, Duranthon V. Hum Reprod, 2016, 31 (11): 2471-2483

DOHaD et programmation pré- et péri-conceptionnelle. Chavatte-Palmer P, Vialard F, Tarrade A, Dupont C, Duranthon V, Lévy R. M S-Med Sci, 2016, 32 (1): 57-65

Breeding animals for quality products: not only genetics. Chavatte-Palmer P, Tarrade A, Kiefer H, Duranthon V, Jammes H. Reprod Fertil Dev, 2016, 28 (1&2): 94-111  

2015

Expression and localization of interleukin 1 beta and interleukin 1 receptor (type 1) in the bovine endometrium and embryo. Correira-Alvarez E, Gomez E, Martin D, Carrocera S, Perez S, Otero J, Peynot N, Giraud-Delville C, Caamano JN, Sandra O, Duranthon V, Munoz M. J Reprod Immunol, 2015, 110: 1-13

Early embryonic and endometrial regulation of tumor necrosis factor and tumor necrosis factor receptor 2 in the cattle uterus.  Correia-Alvarez E, Gomez E, Martin D, Carrocera S, Perez S, Peynot N, Giraud-Delville C, Caamano JN, Balseiro A, Sandra O, Duranthon V, Munoz M. Theriogenology, 2015, 83 (6): 1028-1037

2014

Vitrification alters rabbit fœtal placenta at transcriptomic and proteomic level. Saenz-de-Juano MD, Marco-Jiménez F, Schmaltz-Panneau B, Jiménez-Trigos E, Viudes-de-Castro MP, Penaranda DS, Jouneau L, Lecardonnel J, Lavara R, Naturil-Alfonso C, Duranthon V, Vicente JS. Reproduction, 2014, 147 (6): 789-801

Hepatoma-derived growth factor: from the bovine uterus to the in vitro embryo culture. Gomez E, Correia E, Caamano JN, Carrocera S, Peynot P, Martin Gonzalez D, Giraud-Delville C, Duranthon V, Sandra O, Munoz M. Reproduction, 2014, 148 (4): 353-365

Alteration of energy metabolism gene expression in cumulus cells affects oocyte maturation via MOS-mitogen-activated protein kinase pathway in dairy cows with an unfavorable “Fertil-haplotype of one female fertility quantitative trait locus. Brisard D, Desmarchais A, Touze JL, Lardic L, Freret S, Elis S, Nuttinck F, Camous S, Dupont J, Uzbekova S. Theriogenology, 2014, 81 (4): 599-612

Thème 4:

2019

Different pre-implantation phenotypes of bovine blastocysts produced in vitro. Hue I, Dufort I, Vitorino Carvalho A, Laloe D, Peynot N, Degrelle S, Viebahn C, Sirard MA. Reproduction, 2019, 157 (2): 163-178

2018

Oocyte related factors impacting on embryo quality: relevance for in vitro embryo production. Nuttinck F. Anim Reprod, 2018, 15 (3): 271-277

Lipid identification and transcriptional analysis of controlling enzymes in bovine ovarian follicle. Bertevello PS, Teixeira-Gomes AP, Seyer A, Vitorino Carvalho A, Labas V, Blache MC, Banliat C, Vieira Cordeiro L A, Duranthon V, Papillier P, Maillard V, Elis S, Uzbekova S. Int J Mol Sci, 2018, 19 (10): pii: e3261

2017

Docosahexaenoic acid mechanisms of action on the bovine oocyte-cumulus complex. Elis S, Oseikria M, Vitorino Carvalho A, Bertevello PS, Corbin E, Teixeira-Gomes AP, Lecardonnel J, Archilla C, Duranthon V, Labas V, Uzbekova S. J Ovarian Res, 2017, 10 (1): 74

2016

Gametes, embryos, and their epigenome: considerations for equine embryo technologies. Chavatte-Palmer P, Robles M, Tarrade A, Duranthon V. J Equine Vet Sci, 2016, 41: 13-21